_home.gif (1274 bytes)

  Conference Announcement

 

 "Aguda : Aspects of Afro-Brazilian Heritage in the Bight of Bénin"

Ecole du Patrimoine Africain (EPA)
Porto-Novo, Republique du Bénin
November 26-30, 2001
 

The School of African Heritage (Ecole du Patrimoine Africain, EPA), in collaboration with the FLASH (Faculte des Lettres, Arts et Sciences Humaines ) de l'Universite Nationale du Bénin, IBERDA (Institut Béninois d'Etudes et de Recherches sur la Diaspora Africaine), and the UNESCO/SSHRC NIGERIAN HINTERLAND PROJECT is organizing a conference/exhibition on Afro-Brazilian Heritage in the Bight of Bénin.  

As it is well known, the Bight of Bénin, in the era of the Transatlantic Slave Trade, was referred to as the Slave Coast, an infamous appellation implying that this section of the West African Coast was a major source of slave labor for the Americas between the seventeenth and nineteenth centuries. Brazil, which received the largest proportion of the enslaved Africans in the Americas, was also the destination of most of those who originated from the Bight of Bénin. The various ports of embarkation such as Lagos, Badagry, Porto-Novo, Ouidah, Grand-Popo, Agoue, Aneho (Little Popo), were also to serve as disembarkation points for some of the former slaves and their descendents who returned home. Little wonder these coastal cities, in many respects, are today the living illustration of the Brazilian legacy on the West African Coast. While the cultural influences from this region upon Brazil are the focus of many studies, a similar attention has yet to be paid to the legacy of those returnees, generally referred to as Afro-Brazilians, Brazilians, or Aguda, and the communities they constituted. This historical problem must be addressed so that the various dimensions and impacts of the African Diaspora on both sides of the Atlantic can be understood. 

The conference comprises two major and complementary components: a colloquium and an exhibition.

*        The colloquium will examine the various and specific aspects of the Afro-Brazilian Heritage in the Bight of Bénin. Issues that papers will address include Portugal and Brazil in the Transatlantic Slave Trade with particular reference to the Bight of Bénin; Portuguese and Brazilian traders on the coast of the Bight of Bénin and their offspring; construction and reconstruction of African-derived ethnic identities in Brazil; memory of Africa in Brazil and memory of Brazil in Africa; the Bahia rebellion and its impact on the return of liberated Africans to the Bight of Bénin; strategies of survival in Brazil and of adjustment to the new situation in the Bight of Bénin; aspects of Afro-Brazilian heritage (architecture, music, diet, carnival, family names and histories, etc.). 

*        The exhibition, mounted with the participation of Afro-Brazilian communities, will give participants and the public at large, an overview of the dimensions of this heritage. In view of the significance of the Brazilian legacy in the history of the Bight of Bénin, this exhibition will also be a useful tool for teaching in primary and secondary schools. That is why it will be conceived in such a way as to make it a mobile one in the sub-region. 

Proposals for papers (title and abstract) should be submitted before or on April 30, 2001 to:

Ecole du patrimoine africain (Epa)
Conférence "Aguda"
B.P. : 2205 Porto-Novo (République du Bénin)
Fax
: (229) 21 21 09 ;
Email : aguda@epa-prema.net
 

For more information, Please visit our Website : http://www.epa-prema.net/epaGB/aguda_gb.htm

 



  Annonce de conférence

 

"Aguda : aspects du patrimoine afro-brésilien dans le Golfe du Bénin"

Ecole du Patrimoine Africain (EPA)
Porto-Novo, République du Bénin
26-30 novembre 2001

 

L' EPA (Ecole du patrimoine africain), en collaboration avec la FLASH (Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines) de l'Université Nationale du Bénin, l'IBERDA (Institut Béninois d'Etudes et de Recherches sur la Diaspora Africaine) et UNESCO/SSHRC/NIGERIAN HINTERLAND PROJECT, organise une conférence/exposition sur le patrimoine afro-brésilien dans le Golfe du Bénin.

 Entre le XVIIè et le XIXè siècle, le Golfe du Bénin a été la principale source de main-d'œuvre servile à destination des Amériques, ce qui a valu à cette partie de la côte ouest-africaine la triste appellation de "Côte des Esclaves".

Le Brésil qui a reçu le plus grand nombre d'esclaves africains, a été aussi la destination des originaires du Golfe du Bénin. Les divers ports d'embarquement tels que Lagos, Badagry, Porto-Novo, Ouidah, Grand-Popo, Agoué, Aného (Petit-Popo), ont servi aussi de points de débarquement pour ceux des anciens esclaves et de leurs descendants qui sont revenus au pays.

Il n'est pas étonnant dans ces conditions, que ces villes côtières soient aujourd'hui, à bien des égards, l'illustration vivante du patrimoine brésilien sur la côte ouest-africaine. Si les influences culturelles de cette région au Brésil font l'objet de nombreuses études, il n'en est pas encore de même de l'impact de  ceux qui sont rentrés et qu'on appelle généralement "Brésiliens", "Afro-brésiliens" ou "Aguda". Cet aspect de la question mérite d'être examiné pour une meilleure compréhension de la diaspora africaine sur les deux rives de l'Atlantique.

La conférence comporte deux activités essentielles et complémentaires : un colloque et une exposition.

*        Le colloque examinera les divers aspects du patrimoine afro-brésilien dans le Golfe du Bénin. Les communications attendues aborderont les sujets tels que le rôle du Portugal et du Brésil dans la Traite transatlantique, avec une référence particulière au Golfe du Bénin ; les trafiquants portugais et brésiliens ainsi que leur progéniture dans cette partie de l'Afrique de l'Ouest ; la construction et la reconstruction des identités africaines au Brésil ; la mémoire de l'Afrique au Brésil et inversement ; la rébellion de Bahia et son impact sur les mouvements de retour dans le Golfe du Bénin ; les stratégies de survie au Brésil et d'adaptation au nouvel environnement dans le Golfe du Bénin ; les aspects du patrimoine afro-brésilien (architecture, musique, religion, art culinaire, carnavals, noms et histoire des familles…).

*        L'exposition qui sera réalisée avec l'implication des communautés afro-brésiliennes, donnera aux participants et au grand public une vue globale des aspects matériels et immatériels de ce patrimoine. Etant donné l'importance du patrimoine afro-brésilien dans l'histoire du Golfe du Bénin, cette exposition constituera aussi un outil pédagogique utile pour les divers ordres d'enseignement. C'est pourquoi elle sera conçue de manière à en faire une exposition itinérante dans la sous-région.

Les propositions de communication (titre et résumé) pour le colloque doivent être envoyées au plus tard le 30 avril 2001  à l'adresse suivante :

Ecole du patrimoine africain (Epa)
Conférence "Aguda"
B.P. : 2205 Porto-Novo (République du Bénin)
Fax
: (229) 21 21 09 ;
Email : aguda@epa-prema.net
 

Pour plus d'informations, consulter notre site :  http://www.epa-prema.net/epaGB/aguda_gb.htm